Comment éviter les fraudes de porte-à-porte ?

Comment éviter les fraudes de porte-à-porte ?On parle énormément des cas de fraude en ligne, ce qui implique que l’on doit être très vigilant avec nos données personnelles sur Internet et même, maintenant, par texto. Si l’on se méfie de plus en plus en ligne, on oublie que les fraudeurs sont partout, même à notre porte. En effet, la fraude porte-à-porte existe toujours et il est important d’être aussi très prudent lorsqu’on sonne à la porte.

Comment se représentent-ils ?


Plusieurs d’entre eux se présenteront comme étant des vendeurs, proposant l’achat d’un produit ou d’une solution sous pression. Certains cas recensés, par exemple, sont ceux de supposés spécialistes et vendeurs de thermopompes qui vous offrent une analyse gratuite de l’efficacité énergétique de vos appareils en entrant dans votre demeure. Plusieurs joueront même la carte de la peur, insistant sur le fait qu’il est nécessaire de passer à l’action et d’investir à l’instant dans une solution qui sauvera la demeure. Plusieurs ont perdu et perdront des sommes astronomiques à ce jeu de fraude.

Le Courrier du Sud, notamment, met la lumière sur un autre type de cas où certains individus, faisant du porte-à-porte, se présentent comme impliqués dans une cause. Jouant sur la bonne foi et le cœur des gens, ils peuvent amasser une somme d’argent qui leur servira finalement pour leurs propres bénéfices.

Comment éviter la fraude par le porte-à-porte ?


Il est évidemment possible de contrecarrer les manigances de ces charlatans. Voici quelques astuces pour ne pas vous faire prendre.

1. Identité : Demandez toujours la carte d’identité des gens qui se présentent à votre porte et qui sollicitent des dons pour un organisme. Pour les vendeurs, ils doivent posséder un permis de l’Office de la protection du consommateur (OPC) lorsqu’ils vendent des produits d’une valeur de plus de 25 $. Demandez-leur !

2. Vigilance : Ne signez pas de contrat sur-le-champ ou ne faites pas de paiement hâtif. Prenez le temps de lire à tête reposée le contrat soumis ou la demande de dons. Les organismes d’aujourd’hui ont maintenant des sites en ligne pour effectuer des dons mensuels ou annuels ; vous pourrez faire votre don éventuellement. Lorsque l’on joue sur l’urgence, il y a souvent anguille sous roche.

3. Posez-vous des questions : Est-ce que la situation est normale ? Un peu d’introspection dans le feu de l’action vous permettra de déceler si l’état des choses est problématique ou non. Comme pour le point précédent, ne cédez pas sous la pression !

4. Mettez votre pied à terre : Il est important d’être ferme lorsque vous dites non à un don louche ou à une vente sous pression. Et si, malheureusement, vous en êtes victime, contactez rapidement les autorités et institutions qui sont concernées.

Source : https://www.lecourrierdusud.ca/meme-possible-cas-de-fraude-porte-a-porte-se-repete/ 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>